Accessibilité en Creuse

  • Glénic (23) : Une passerelle non accessible aux personnes handicapées financée avec l’argent public

    Fin février, une nouvelle passerelle a été installée près du viaduc de Glénic, l’aménagement qui a suivi ne répond pas aux normes d’accessibilité et de sécurité pour les personnes.

     

    passerelle devant.jpg

    20170914_154303.jpg

    Lire la suite

  • Découvrez à loisir des sports qui vous correspondent

         L'amicale Handisport de la Creuse propose une découverte de différents sports de loisirs au choix dans un environnement tout à fait accessible (Boccia, fléchettes, sarbacane, tir à l'arc, sports collectifs, tennis de table, escrime ou boxe) sur différentes périodes jusqu'à juin.

    Pour plus d'informations contactez le Comité Régional Handisport Limousin Cédric Jary 05 87 21 31 32 educ.handilim@yahoo.fr ou l'UFOLEP 23 : Céline Bancelin 05 44 30 07 96 monteilceline@orange.fr

     

  • Article de presse APF dans La Montagne: Encore des freins à l'accessibilité

    la montagne juin2016.JPG

  • COMMUNIQUE DE PRESSE: En Creuse, l’accessibilité promise pour la Saint-Glinglin

    accesssenateurs.jpgC’est en 1975 qu’est votée la première loi qui rend obligatoire l’accessibilité dans les transports et les établissements recevant du public… En 2005, après un constat décevant, une nouvelle loi impose une échéance de 10 ans pour la mise en accessibilité.

    Or en 2015, on est loin du compte, 15% des ERP* (établissements recevant du public) seraient accessibles. En 40 ans, la France n’a pas été capable de faire cesser les discriminations vécues par les personnes en situation de handicap sur son territoire.

    Allons-nous vers une légalisation de la discrimination en France ?

    L’Association des Paralysés de France (APF) déplore un manque de volonté de la part des décideurs. Notamment à travers les Ad’AP (Agendas programmés de mise en accessibilité), le nouveau dispositif mis en place par le gouvernement, dont la faillite était prévisible.

    En Creuse, les trois grandes villes les plus importantes ne sont pas exemplaires et laissent les personnes restreintes dans leurs déplacements quotidiens, qu’elles soient handicapées ou âgées. L’accessibilité ne pourra se faire que si nos élu(e)s en ont une réelle volonté. Pour cela, ils doivent prendre conscience de la réalité quotidienne que vivent les personnes en situation de handicap.

    *selon le rapport Campion (Rapport d’information Sénat n°635 2012)


    podcast

    Lire la suite